Les voitures connectées feront-elles parties de notre futur ?

15011211976_ea95961464_z[1]Vous souvenez-vous des films de science-fiction des années 90 ? « Demolition Man » (1993) avec ses voitures à la conduite automatique, sécurisées au maximum et non polluantes ; le Cinquième Élément (1997) avec ses voitures volantes qui possèdent également des fonctions de conduite automatique et une technologie avancée. Si à l’époque, ce genre de véhicules nous semblait totalement fictif, aujourd’hui, ils seraient en passe de devenir réalité : la voiture 2.0, autonome et connectée au Web connaît en ce moment un véritable essor et ferait, selon de nombreuses rumeurs fondées, bel et bien partie de notre avenir.

Les voitures connectées

Aux États-Unis par exemple, l’utilisation de la communication entre voitures connectées devient de plus en plus courante afin de prévenir les accidents. Cet article en témoigne et en explique quelques tenants. Le concept est simple : en « communiquant » entre elles, les voitures devraient être en mesure de prévenir le conducteur de tout danger, et de ce fait éviter tout accident. Cela ne remplace pas bien sûr les comportements de conduite à respecter :
– le port de la ceinture obligatoire
– ne pas conduire en état d’ivresse
– ne pas conduire avec un téléphone portable
Vous pouvez, pour éviter de vous retrouver dans toutes situation dangereuse, retester régulièrement vos connaissances du code en ligne.

Les différentes fonctions d’une voiture connectée

Selon les constructeurs automobiles, les voitures connectées ne proposent pas les mêmes fonctions. Ainsi, Valeo est un système pour véhicules très pratique en ville qui permet de se garer automatiquement tout en évitant les éventuels accrochages, fréquents lors de manœuvres réalisées manuellement. Ce concept est particulièrement valable, d’autant plus qu’il est accessible à tous au niveau des prix. Si Valeo joue plutôt sur le côté « sécurité » et « pratique », la Google Car, elle, est encore au stade de prototype. Cette voiture électrique sans chauffeur – donc respectueuse de l’environnement – est entièrement automatique et enregistre en temps réel toutes les données qu’elle reçoit. Elle ne dépasse cependant pas les 40 km/h et son design n’est pas encore des plus attractifs. Le géant japonais Toyota décide, de son côté, d’équiper ses véhicules du Nexus 7 pour leur donner une intelligence artificielle et en faire de véritables petits bijoux de technologie. Elles sont équipées d’une tablette Nexus 7 sur leur tableau de bord, d’une fonction GPS, et de contrôles multimédia ayant pour objectif de favoriser la conduite.

On peut donc en déduire que les voitures du futur seront surtout axées technologie, numérique, écologie, sécurité, confort et praticité. En attendant la démocratisation de ce genre de véhicules, propres et high-tech, lisez notre article qui vous délivre 9 astuces pour consommer moins d’essence avec sa voiture !

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.

Author: Simon

Mari, père de famille, bricoleur du dimanche, blogueur... Mon point de vue et vos commentaires. Enjoy !

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.