La vague Twitter : pour ou contre?

TwitterTwitter est un service de micro-blogging qui fait grand bruit sur la toile. Son principe est simple : vous publiez de courtes phrases pour dire qu’est ce que vous êtes en train de faire, penser, etc… qui peuvent être lus par vos amis sur le Web, par SMS ou RSS.

Certains pensent que ce service est naze, d’autres adorent… Il est vrai que Twitter, pourtant lancé en Juillet 2006, a eu un peu de mal à démarré mais grâce à l’aide de quelques blogueurs populaires le buzz est maintenant bien en place et ne laisse pas indifférent : il n’y rien qu’à voir le nombre de billets qui parlent de Twitter ces derniers jours :

Technorati - Twitter

Pourquoi je suis contre :

Personnellement, ma première réflexion fut :

Tiens…encore un service tout pourri qui va plaire aux ados skyblogueur et compagnie…

Parce que je ne vois pas l’intérêt pour l’ensemble du monde de savoir que :

Houla…chui fatigué !
Tiens je mangerais bien un pépito.
Aujourd’hui j’ai piscine…

Je ne parle même de ce type qui utilise Twitter pour être prévenu lorsque quelqu’un se présente à sa porte :

[…] This is an example of a notification sent to me […] indicating that someone has been on my front porch. […] When I’m away from a computer, I change my Twitter preferences to send tweets to my phone

Absolument useless…Pour faire la même j’utilise un truc old school qu’on appelle un interphone ;).

D’autres voient une utilité professionnelle à Twitter. Pourquoi je n’y crois pas :

  • Parce que Twitter est encore un truc de geek, de early adopters. Et on sait bien que les entreprises sont pas des early adopters. Elles sont encore en train de comprendre ce qu’est un blog ou un wiki. Ne les noyons pas trop. ;)
  • Parce que Twitter n’a pas le look d’un outil professionnel. C’est rond, il y’a des nuages et des petits bonhommes…pas très sérieux tout ça. (Avis perso c’est moche mais vous savez les goûts et les couleurs…)
  • Parce que je ne pense pas que les SMS soient massivement utilisés professionnellement. Dites-moi si je me trompe mais les SMS c’est plus un truc de djeunz pour sauver Mélanie de la StarAc…nan?

Un autre article intéressant de Creative passionate users qui démontre l’aspect addictif de Twitter et des aspects négatifs perturbant notre travail ou notre vie de tous les jours :

you can’t be Twittering (or emailing or chatting, of course) and simultaneously be in deep thought and/or a flow state.

Encore un service qui ne va pas améliorer notre productivité.

Pourquoi je suis pour :

Après d’immense réflexion (il n’a que les cons qui ne change pas d’avis) j’ai peut-être trouvé une utilité à Twitter : J’habite à quelques milliers de kilomètres de ma famille et amis et Twitter pourrait me permettre d’être un peu plus en contact avec eux.

J’aime beaucoup la phrase de Stéphanie :

On ne chatte pas au lieu de se voir, on chatte au lieu d’avoir zéro contact à ce moment-là. Idem avec Twitter

Appliquer à mon cas, cela pourrait devenir « je ne twitte pas au lieu de leur téléphoner, je twitte au lieu d’avoir zéro contact avec eux à ce moment de la journée ».

Il faudrait que j’expérimente cela.

Et vous?

Je suis sûr d’une chose concernant Twitter, c’est qu’il doit avoir une utilité dans certains cas très spécifiques (hormis communication amis/famille). Mais je n’en ai pas trouvé…:? Si vous avez des idées ou suggestions n’hésitez pas…

Ah! au fait…voici ma page sur Twitter ;)

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.

Author: Simon

Mari, père de famille, bricoleur du dimanche, blogueur... Mon point de vue et vos commentaires. Enjoy !

Share This Post On

5 Comments

  1. Attention! Je crois qu’il serait faux de dire que Twitter est un service de micro-blogging. Cela encourage les gens à ne pas comprendre de quoi il s’agit s’ils le voient défini ainsi.

    C’est un service de présence ou de statut.

    Post a Reply
  2. On soit, Twitter, c’est assez bête. En outre, la faiblesse du rapport signal-bruit conjugué à l’addiction que suscite la logique quasi-synchrone des échanges rend la chose vite chronophage. Il y a d’autres manière de cultiver son réseau.
    Cela dit, on ne peut pas nier que Twitter ne suscite pas tout un tas d’usages et même si certains sont farfelus, ce n’est pas sans intérêt.

    Post a Reply
  3. C’est vrai que c’est un peu réducteur de dire que Twitter est simplement un outil de micro-blogging.
    Ca grande force c’est que tout le monde peut s’en servir comme il l’entend et détourner le service de son but initial.

    Post a Reply
  4. Et 3 ans plus tard tu en penses quoi? :)

    Post a Reply
  5. Bon, c’est Thomas qui écrivait à l’époque mais je crois que je peux répondre pour lui, Twitter est devenu assez indispensable. Facebook est plus complet mais Tweeter est plus axé sur la simplicité de mise en œuvre et la diffusion. Ce n’est pas un tchat c’est du broadcast qu’on peut classer, trier, léger, agréable, plein de pépites, suffit de creuser!

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. Pas capté Twitter? at Climb to the Stars (Stephanie Booth) - [...] Thomas Bonnin [...]
  2. ExoTech : Web 2.0, E-Business & High-Tech - Twitter: Micro-blogging ou Macro-égo?... (...) Bref, nous l'aurons compris, Twitter c'est juste une affaire d'égo. Ceci dit, en réfléchissant un peu, …

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.