Comment rendre vos présentations Powerpoint plus intéressantes?

L’exercice de la présentation devant un parterre de personnes attentives est difficile. Beaucoup de stress et souvent des présentations un peu fade.

Il existe cependant certains principes à connaître pour améliorer la qualité vos présentations Powerpoint. Cela n’améliorera pas votre locution, pas plus que votre gestion du stress mais cela vous permettra de garder l’attention de votre public (ou au moins de ne pas trop l’endormir).

Plusieurs écoles du Powerpoint existent :

Guy Kawasaki et sa règle du 10/20/30 :

  • 10 slides max
  • Pas plus de 20 minutes
  • Taille du texte au moins égale à 30

Guy Kawasaki est un capital risqueur qui a dû assister à des centaines de présentations d’entrepreneurs venus lui vendre leur projet. Je pense qu’on peut lui faire confiance quand il dicte cette règle.

Seth Godin, le guru du marketing

 Seth énonce lui aussi ses propres règles :

  • Pas plus de 6 mots par slide
  • Utilisez des photos de qualité professionnelle. Pas des trucs tout moche
  • Pas de fondu ou autres transitions
  • Les effets sonores doivent être utilisés avec parcimonie. Si néanmoins vous en utilisez, ne prenez pas ceux fournis avec le logiciel mais encodez les votres à partir de CD par exemple.
  • Ne distribuez pas de copies des vos slides. La présentation c’est vous pas votre powerpoint.

La première règle se rapporte au fait que notre mémoire à court terme ne peut stocker que 7 items (+/- 2 suivant les individus). Ne surchargez donc pas vos slides au risque de surcharger votre auditoire.

Dick Hardt style

Dernier style, sans doute le plus fun. Je vais citer Cedric Giorgi qui résume très bien le concept:

1 slide = 1 idée, 1 slide = quelques mots ou 1 image et donc une présentation = des dizaines voir des centaines de slides qui s’enchaînent. Pas de fioritures, pas de blabla, mais un orateur qui présente une réelle histoire et qui capte son public.

Vous pouvez voir ce que peut donner ce style dans cette présentation de Dick Hardt sur l’identité 2.0. C’est un peu long mais ça vous changera des discours plats et ennuyeux.

Le réel initiateur de ce style semble être en fait Lawrence Lessig. Vous pouvez voir sa présentation sur la culture libre ici.

Pour terminer une vidéo très amusante de Don McMillan qui récapitule les erreurs basiques à ne pas commettre dans un document Powerpoint. Certains se reconnaitront peut-être dans 1 ou 2 points ;).

Photo : Hybernaut Foter.com / CC BY-NC-SA

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.

Author: Simon

Mari, père de famille, bricoleur du dimanche, blogueur... Mon point de vue et vos commentaires. Enjoy !

Share This Post On

5 Comments

  1. You are welcome. :)

    I didn’t know that Guy Kawasaki had an assistant.

    Post a Reply
  2. Ouh, je crois que je vais m’imprimer votre article. Car il est très dur de faire quelques chose de captiva,t et encore plus d’essayer de s’exprimer quand les personnes en faces sont soit inattentive, soit, si on à trop mis de fioritures et que ça plait, s’exalte sur le graphismes du powerpoint plutot que sur son contenu.

    Post a Reply
  3. Des conseils simples mais tout ça fait pertinent. Vous avez tout à fait raison de faire remarquer que les effets sonores ou visuels ne sont pas vraiment utiles dans le milieu professionnel, voir souvent mal perçus.

    Post a Reply
  4. Cet article va beaucoup m’aider pour ma prochaine présentation de projet auprès de mes partenaires. Merci!

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

D'autres News ?

Abonnez-vous et recevez d'autres d'infos et des bons plans.